Une prière qui te connecte au monde

Qu’apporte sur le fond le format vidéo des intentions de prière du pape ?

 Frédéric Fornos SJ

L’Apostolat de la Prière est un réseau officiel de l’Eglise Catholique qui a 170 ans. Au cours de l’histoire on a fini par la confondre, dans certains pays, avec un mouvement ou un groupe de prière, ou bien une œuvre des Jésuites. Bien qu’elle soit confiée à la Compagnie de Jésus elle rassemble largement des hommes et femmes de toutes familles spirituelles et allures ecclésiales. Pour clarifier son rapport au Saint-Siège nous l’appelons maintenant « Réseau Mondial de Prière du Pape ». La recréation de ce service de l’Eglise, initiée il y a 5 ans, pour mener à bien la mission qui nous a été confiée, ne pouvait pas se faire sans renouveler notre communication.

Ce n’est pas seulement un problème de communication mais aussi de foi, de crise de la prière d’intercession pour les autres et le monde. Croyons-nous vraiment que notre prière, avec celle d’autres, puisse avoir une incidence sur les événements du monde ? Ou bien réduisons-nous la prière à un espace de paix intérieure et un efficace antidépresseur ? La prière, comme l’amour, agit et transforme le monde, même si ce n’est pas ce qui fait le plus de bruit. Le Pape François, pour la journée de prière « 24 heures avec le Seigneur » (cette année le 4 mars 2016), disait : “N’oublions pas la force de la prière de tant de personnes”. Et dernièrement auprès des groupes du Padre Pio : « La prière est la plus grande force de l’Eglise, que nous ne devons jamais laisser, car l’Eglise porte du fruit lorsqu’elle fait comme Notre-Dame et les Apôtres, qui ‘d’un même cœur, étaient assidus à la prière’ » (Actes 1,14) (1)

Dans un monde qui pousse à la fragmentation, l’opposition et la division, plus que jamais il est nécessaire de s’unir au-delà de nos différences, pour un monde meilleur. L’intention universelle du Pape concerne chaque mois un défis de l’humanité commun à tous, un défis qui nous rassemble, qu’elles que soient nos croyances ou convictions différentes. L’enjeu est donc de rejoindre non seulement les catholiques mais les hommes et femmes d’aujourd’hui sur ces défis qui peuvent nous rassembler. Trop de choses déjà nous divisent. La vidéo nous a semblé le meilleur moyen de faire connaître cette intention de prière mensuelle du Pape, et de toucher les cœurs. Le Pape peut s’adresser ainsi personnellement à chacun, et mobiliser plus facilement les personnes sur les défis de l’humanité et de la mission de l’Eglise. Lorsqu’on souhaite communiquer il faut parler le langage de l’autre. Souvent nous nous parlons à nous-mêmes. C’est pourquoi nous avons souhaité faire des vidéos de grande qualité professionnelle. La Machi, agence « pour les bonnes causes », ayant l’habitude du langage visuel du monde d’aujourd’hui et de ses standards, nous a aidés.

Les vidéos sont-elles susceptibles de toucher un plus grand public ? y a-t-il déjà un retour en ce sens sur la première vidéo ?
C’est évident. Après 48 heures nous avions déjà enregistré, rien que sur www.thepopevideo.org et sur les réseaux de communication propres au Vatican, 610 000 visualisations de la Vidéo du Pape sur le dialogue interreligieux. Au bout d’un mois nous avons 5.173.682 visualisations, sans compter les 520 médias (journaux, avec leurs sites internet, télévisions) qui en ont parlé ou ont diffusé la vidéo dans le monde, ce qui représente un potentiel moyen journalier de 114 millions de personnes. Le public francophone ne représente que 3,5%. Cette vidéo a été diffusée, non seulement par des médias catholiques, mais par des médias généralistes très divers et sur tous les continents : CNN, Globo, El Pais, El mundo, La Nacion, The Huffington Post et USA Today, La Stampa, etc. Mi-janvier j’étais à Taïwan, Hong Kong et Philippines, et elle était déjà connue. De même en Afrique grâce à WhatsApp en particulier. Nous avons eu de très nombreuses interviews pour des journaux, radios et télévisions. L’impact mondial de la première vidéo est surtout dû au fait que c’était la première fois dans l’histoire qu’un Pape faisait un clip pour mobiliser la prière et l’action des gens. De plus le sujet a aussi, je pense, joué un rôle. Dans un monde d’extrémisme et fondamentalisme religieux de plus en plus important, avec toute la violence qui nous parvient, cet appel du Pape à un dialogue sincère entre les religions pour des fruits de paix et de justice, a touché beaucoup de personnes.

La deuxième vidéo sur le respect de la Création, un autre défi de l’humanité ô combien important, nous le savons, est à 559.785 visualisations après une semaine sur nos réseaux propres, mais nous avons moins de couverture médiatique. Cependant le public francophone a doublé.

– comment la première vidéo a-t-elle été reçue ?

La première vidéo est une réussite par rapport à la visée qui était la nôtre : faire connaître les défis de l’humanité que présente le Pape chaque mois, et qui concernent la mission de l’Eglise, aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui, quelles que soient leurs croyances ou convictions. Pour ce faire nous avons cherché à avoir un langage visuel qui puisse être entendu par eux, ceux à qui nous nous adressons.

Sur l’ensemble nous avons eu 99,7% de commentaires positifs ou informatifs. Beaucoup de personnes ont écrit remerciant le Pape. Je pense à missionnaire dans un pays d’Afrique du Nord remerciant le Saint-Père car des musulmans l’avaient remercié voyant qu’ils y étaient respectés. Il y a d’innombrables messages. La parole du Pape écoutée en vidéo ne laisse pas indifférent. Voir le Saint Père apparaître sur l’écran, dans l’intimité, à l’endroit où l’on reçoit des messages de proches et d’ « amis » touche l’internaute au point de le pousser à réagir. Le discours n’est pas perçu comme institutionnel et donc lointain mais le vocabulaire (tutoiement, adresse directe à l’internaute) interpelle l’auditeur comme un véritable interlocuteur provoquant une réponse spontanée, allant soit dans un sens de soutien, soit dans un autre.

Il y a donc eu aussi des réactions négatives, et même violentes. A notre grand étonnement, surtout de catholiques. Il est vrai que la question du dialogue interreligieux est déjà sensible en elle-même car tout le monde ne comprends pas bien ce que cela signifie. On peut toujours interpréter hors de son contexte une parole ou une image. Le Pape prend bien soin de dire : « beaucoup pensent de manières différentes, ressentent les choses différemment, cherchent ou rencontrent Dieu de diverses manières ». Il ne s’agit donc pas de dire que toutes les religions se valent. Le dialogue interreligieux demande beaucoup d’humilité. Comme on le voit dans l’esprit d’Assise, l’invité n’est pas assis sur un tabouret mais à même hauteur, celle du cœur et du regard. Cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas de différences, que pour nous Jésus-Christ ne soit pas « le chemin, la vérité et la vie », mais cela signifie qu’au-delà « des divergences au niveau des croyances et des doctrines religieuses, il existe un certain nombre de valeurs fondamentales auxquelles tous les croyants doivent adhérer, tout simplement parce que ce sont des valeurs essentielles au bien de l’humanité : ainsi la justice, la paix, ou encore la préservation de notre « maison commune » (2)

Nous espérons que la Vidéo du Pape, puisse aider chaque mois à faire connaître les défis de l’humanité qui concernent la mission de l’Eglise. C’est amorcer une culture de la rencontre dans laquelle le dialogue, la pluralité des façons de penser et le sens communautaire soient les piliers sûrs qui soutiennent l’humanité. Cela enfin un beau témoignage rendu à l’Evangile de Jésus-Christ.

  1. Frédéric Fornos sj

Directeur International du Réseau Mondial de Prière du Pape (Apostolat de la Prière) et du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ)

(1) Message du Pape François aux groupes de Prière du Padre Pio : http://w2.vatican.va/content/francesco/it/speeches/2016/february/documents/papa-francesco_20160206_giubileo-gruppi-preghiera-padre-pio.html

(2) Michel Fédou sj, Théologien, spécialiste, entre autres, de la théologie des religions. Article « A propos de la vidéo du Pape »

On retrouve quelques extraits dans l’article de LA VIE – février http://www.lavie.fr/medias/videos/prier-avec-le-pape-en-video-15-02-2016-70666_74.php

Télécharger doc

Leave a Reply