Chers amis dans le Seigneur,

Vendredi 31 août j’ai eu une audience privée avec le pape François. Nous avons parlé de tout le processus de recréation de l’Apostolat de la Prière en tant que Réseau Mondial de Prière du Pape. Je lui ai présenté les divers projets que nous avons pour la troisième étape de refondation, en relation aux paroisses, groupes et communautés. Le Pape est heureux et reconnaissant pour la refondation de ce service ecclésial, devenu aujourd’hui Œuvre Pontificale. Nous avons parlé de l’importance de la prière pour les défis de l’humanité et de la mission de l’Eglise, soutenue par le Chemin du cœur, comme une mission de compassion pour le monde. En ce qui concerne l’importance de la prière pour l’Église, il a noté que nous devions enseigner une prière qui soit profonde et simple, non gnostique, intellectuelle, mais qui vienne du cœur. Le fait que notre proposition soit en lien avec la spiritualité du Cœur de Jésus est une bonne chose car cela évite de tomber dans les pièges du gnosticisme et du pélagianisme, en mettant l’accent sur la relation personnelle à Jésus-Christ, à son cœur. Le Chemin du cœur nous ouvre à une mission de compassion pour le monde.

Sur les tentations de gnosticisme et de pélagianisme, le pape en avait parlé au V Congrès de l’Eglise italienne en 2015, repris dans la Lettre Lettre Placuit Deo de la Congrégation pour la Doctrine de la foi.

Discours du pape 2015 :

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2015/november/documents/papa-francesco_20151110_firenze-convegno-chiesa-italiana.html

Carta Placuit Deo

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_20180222_placuit-deo_fr.html

J’ai assuré le Pape François que son Réseau de Prière dans le monde (avec le MEJ) prie pour lui et pour sa mission, en particulier à travers ses intentions de prière.

Le pape m’a demandé que nous puissions prier pour les migrants en situation d’esclavage. Il en avait parlé lors de son retour d’Irlande, le 26 août 2018, après avoir regardé des vidéos sur la situation horrible des migrants aux mains des trafiquants. Face à cette barbarie que nous devons dénoncer, la prière pour ces hommes, femmes et enfants, qui souffrent tant, est un chemin pour de sortir de l’indifférence et nous rendre proches. En tant que Réseau Mondial de Prière du Pape, portons-les dans prière. Nous préparerons une campagne de prière spéciale.

Merci pour votre générosité au service de cette mission,

Frédéric Fornos SJ