Intention de prière universelle : Non à la corruption

Pour que ceux qui ont un pouvoir matériel, politique ou spirituel ne glissent pas vers la corruption.

“Le pain sale de la corruption”

Les administrateurs corrompus « dévots du dieu pot de vin » commettent « un grave péché contre la dignité » et donnent à manger « du pain sale » à leurs propres enfants : à cette « malice mondaine » on doit répondre par la « malice chrétienne » qui est « un don du Saint-Esprit ». C’est ce qu’a dit le Pape François dans l’homélie de la messe du 8 novembre, en proposant une réflexion sur la figure de l’administrateur malhonnête décrite dans le passage liturgique de l’Évangile de Luc (16, 1-8).