Aux directeurs et coordinateurs nationaux du Réseau Mondial de Prière du Pape (MEJ)

Chers amis,

Ces derniers jours, des ultraconservateurs ont lancé des attaques, soutenues par des journalistes, cherchant à déstabiliser le pape François dans sa réforme de l’Église. Dans la tradition spirituelle, nous apprenons que lorsque «l’ennemi de la nature humaine» cherche à trouver connivence dans notre cœur, pour l’entraîner de son côté et essayer de détruire l’œuvre de Dieu de l’intérieur, il apparaît comme un ange de lumière pour nous confondre. Toute la tradition spirituelle, comme le livre de Bergoglio “Silence et parole” (1990), nous invite à ne pas répondre directement.

La meilleure réponse à de telles attaques, comme Jésus-Christ lui-même nous l’enseigne dans sa Passion, est le silence, inspiré par l’Esprit Saint. Austen Ivereigh, son biographe, commente: « Ce genre de silence est un choix délibéré de ne pas répondre par une auto-défense intellectuelle ou raisonnée qui, dans un contexte de confusion, de reproches, de contre-reproches et de demi-vérités, ne fait qu’alimenter le cycle des accusations et des contre-accusations hystériques ». Ça demande du courage pour garder le silence, mais c’est ainsi que finit par se dévoiler, derrière l’apparence initialement lumineuse de l’ange, le diable (= celui qui divise), donnant à voir ses véritables intentions. C’est ce que nous enseigne le discernement spirituel dans les Exercices Spirituels.

C’est ce que dit Bergoglio-François dit dans son livre “Silence et parole” : « Dans les temps de ténèbres et de grandes tribulations, quand les nœuds et les enchevêtrements ne peuvent se démêler ni se clarifier, alors nous devons nous taire. La douceur du silence nous montrera encore plus faible, ce qui fera que le diable, se sentant fortifié, sortira à la lumière et nous dévoilera ses véritables intentions, non plus déguisé en ange mais démasqué. ”

Lors de l’audience privée que j’ai eue, ce vendredi, avec le Saint-Père, je l’ai assuré du soutien et de la prière de son Réseau Mondial de Prière (y compris le MEJ).

Si nous souhaitons manifester notre soutien et notre prière que cela soit simplement. Nous pouvons prier pour lui mais rappeler aussi que notre mission est de prier pour ses intentions, ce qui est aussi une manière de prier pour lui, car elles expriment ses préoccupations et son discernement pour le monde et l’Eglise.

Unis dans le Cœur de Jésus

Frédéric Fornos SJ
Directeur International