France, AP

P. Daniel Régent, sj - Directeur National

Marie-Claire Revel – Coordinatrice Equipe numérique

Address: 9 Rue Monplaisir, 31400 Toulouse, France
Email: daniel.regent@jesuites.com
Web: https://www.prieraucoeurdumonde.net/

France, EYM

Stanislas de Javel – Directeur National

P. Xavier Roger, sj – Aumônier National

Address: 29 rue Michel-Ange, 75016 Paris, France
Email: stanislas.dejavel@mej.fr
Email: xavier.roger@jesuites.com
Web: http://www.mej.fr/

Facebook, AP:

Ce second dimanche de Carême nous invite à nous attacher davantage à la Parole de Dieu. Cette parole de confiance, d'abandon et d'appel à la mission. Dans la première lecture, nous voyons à quel risque accepte de s'exposer Abraham. Offrir en sacrifice son propre fils. Terrible geste d'obéissance et d'abandon pour témoigner à Dieu de sa fidélité et de son obéissance à sa loi et à sa Parole. Nous pourrions alors penser que Dieu est terrifiant, qu'il exige des sacrifices humains en gage comme pour l'apaiser et s'accorder ses bonnes grâces. Il se trouve que nom, Dieu a laissé Abraham conduire son fils jusqu'à l'autel du sacrifice mais l'a substitué par un bélier. Cela nous signifie que Dieu n'est pas cruel, il ne veut pas la mort des hommes, des sacrifices inutiles, pour satisfaire une perversité morbide.
Dieu ne se joue pas de nous, ne nous manipule pas mais nous demande de lui être fidèle en toute chose. Encore une fois, non pour se satisfaire d'avoir un peuple qui lui rend grâce, Dieu n'est pas égocentrique, mais parce que cette fidélité nous rend meilleur. Être fidèle à Dieu, à sa parole, nous entraîne dans un mouvement qui va au-delà de nos possibles puisque cette fidélité s'appuie sur plus grand que nous. Être fidèle à Dieu c'est répondre simplement à sa propre fidélité envers nous. Dieu nous fait confiance, alors pourquoi ne ferions-nous pas confiance à Dieu ? Il ne nous déçoit pas et nos manquement, notre pêché, ne le déçoivent pas non plus. Ils abîment juste la communion et l'amour qu'il nous appelle à porter à à donner.
... See MoreSee Less

Ce second dimanche de Carême nous invite à nous attacher davantage à la Parole de Dieu. Cette parole de confiance, dabandon et dappel à la mission. Dans la première lecture, nous voyons à quel risque accepte de sexposer Abraham. Offrir en sacrifice son propre fils. Terrible geste dobéissance et dabandon pour témoigner à Dieu de sa fidélité et de son obéissance à sa loi et à sa Parole. Nous pourrions alors penser que Dieu est terrifiant, quil exige des sacrifices humains en gage comme pour lapaiser et saccorder ses bonnes grâces.  Il se trouve que nom, Dieu a laissé Abraham conduire son fils jusquà lautel du sacrifice mais la substitué par un bélier. Cela nous signifie que Dieu nest pas cruel, il ne veut pas la mort des hommes, des sacrifices inutiles, pour satisfaire une perversité morbide. 
Dieu ne se joue pas de nous, ne nous manipule pas mais nous demande de lui être fidèle en toute chose. Encore une fois, non pour se satisfaire davoir un peuple qui lui rend grâce, Dieu nest pas égocentrique, mais parce que cette fidélité nous rend meilleur. Être fidèle à Dieu, à sa parole, nous entraîne dans un mouvement qui va au-delà de nos possibles puisque cette fidélité sappuie sur plus grand que nous. Être fidèle à Dieu cest répondre simplement à sa propre fidélité envers nous. Dieu nous fait confiance, alors pourquoi ne ferions-nous pas confiance à Dieu ? Il ne nous déçoit pas et nos manquement, notre pêché, ne le déçoivent pas non plus. Ils abîment juste la communion et lamour quil nous appelle à porter à à donner.

Pour le pape François « la corruption commence par de petites choses, un petit dialogue avec le diable, et, peu à peu, on tombe dans le péché de corruption. »https://www.prieraucoeurdumonde.net/corruption-a-porte/ ... See MoreSee Less

Pour le pape François « la corruption commence par de petites choses, un petit dialogue avec le diable, et, peu à peu, on tombe dans le péché de corruption. »https://www.prieraucoeurdumonde.net/corruption-a-porte/